Information-3

09 juillet 2016

Conformément à ce qui avait été indiqué lors de l’assemblée de paroisse du 9 mai 2016, le Conseil de paroisse informe :

  1. M.Passer a reconnu qu’il avait utilisé la carte de crédit de la Paroisse afin de subvenir à des dépenses d’ordre privé. Il s’en est excusé et a remboursé les montants dus à la paroisse, intérêts compris.
  1. La carte de crédit avait été souscrite par la Paroisse lors d’un voyage d’une partie du Conseil de paroisse en Roumanie, en 2010. Elle était destinée à couvrir exclusivement les dépenses de la Paroisse et, en aucun cas, les dépenses privées de son ancien Président.
  1. Une instruction pénale a été ouverte contre M. Passer. La Paroisse s’est constituée partie plaignante.
  1. Suite à la découverte des faits, le Conseil de paroisse a décidé de faire procéder à un contrôle approfondi des comptes. Ce contrôle a été confié à la société CORE Fiduciaire Revicor Consulting.

Ce contrôle approfondi a permis d’établir, à ce stade, les faits suivants.

  • À ce stade de la procédure, les sommes remboursées par M. Passer paraissent correspondre à la réalité des dépenses privées effectuées au moyen de la carte de crédit. Ces dépenses s’élèvent à CHF 138’816.80. Aucune autre irrégularité n’a été constatée.
  • Le contrôle a permis de découvrir des agissements de l’ancienne comptable. La Paroisse a déposé plainte pénale contre l’ancienne comptable le 26 avril 2016. Une instruction pénale a été ouverte. Ici encore, le Conseil de paroisse a décidé de se porter partie plaignante.
  • Parallèlement à ces faits, l’ancienne comptable avait présenté sa démission pour le 15 février 2016.
  1. Le Conseil de paroisse rappelle que toute personne est présumée innocente tant qu’elle n’est pas condamnée par un jugement entré en force.

Renseignements : Alexis Overney, avocat, Bd de Pérolles 21, 1701 Fribourg
(058 123 0800 ; overney@letude.ch)

retour à 2016